Détails

Ajouté par on 20 mars 2017

Sortie : le 8 mars 2017.
Rencontre effectuée à La Résidence du Vieux-Port à Marseille, pour l’avant-première qui s’est déroulée au Cinéma les Variétés.
Le réalisateur s’exprime en japonais : la traduction est assurée par Miyako Slocombe.
– Nous commençons cet entretien, en parlant des appareils photographiques, à l’époque de leurs débuts, en référence à Louis Daguerre (1787-1851), puis de l’instrument de torture, servant à immobiliser les modèles posant devant l’objectif, car le temps de pose était très long, pour ne pas avoir de bougés sur les négatifs.
Un premier film français pour le réalisateur japonais.

 

KIYOSHI KUROSAWA : ” Il y avait pour moi, un sens très particulier de tourner cette histoire en France. Les films qui m’ont influencés, ce sont les films d’horreurs européens, dont le film de Georges Franju : LES YEUX SANS VISAGES.”
“Les êtres humains sont aussi les morts, j’aime mêler les deux dans mes films.”
– Le réalisateur, nous confirme pour finir, qu’il n’a pas de lien avec Akira Kurosawa, un des plus grands réalisateurs japonais : “Grâce à lui, et ce nom, j’ai eu la chance à l’étranger, du coup, que les gens retiennent ce nom…”
Réalisation, images, photos, interview et montage : Gérard Chargé (Ciné Zooms – www.cine-zoom.com).

Commentaires fermés.