Détails

Ajouté par on 10 octobre 2016

Sortie : le 5 octobre 2016.
La réalisatrice Marie-Castille Mention-Schaar : “Ce film est né d’un désir de compréhension, et tout naturellement, je me suis tournée vers Dounia et tout ce qui sert le propos, fait partie de la liberté d’un metteur en scène. Le grand public n’imaginait pas ça ! Il y a des solutions à la radicalisation et des exemples concrets de désembrigadement.”
Dounia Bouzar, avec la création du Centre de Prévention , de Radicalisation et de Suivi Individuel (CPDSI), était mandatée par le gouvernement, elle a écrit plusieurs livres sur le sujet et a fait participer la réalisatrice à ses séances de travail régulièrement au centre dédié. et c’est remise en situation facilement une fois la caméra oubliée, pour jouer son propre rôle dans le film : “Marie-Castille s’est infiltrée dans mon équipe, pour vivre et ressentir les choses. Nous avons déradicalisé des jeunes ensemble, et ce n’est qu’ensuite qu’elle m’a demandé de jouer. il y a autant de filles que de garçons qui veulent rejoindre Daech en Syrie. Ce sont les parents ou les proches, qui sauvent ces adolescents issus en majorité de la classe moyenne, voire supérieure.”
Un film positif, qui donne une seconde chance aux embrigadés, montrant le mécanisme de l’embrigadement, avec force et réalisme, ainsi que la déradicalisation, qui doit être montré dans les établissements scolaires. Un film nécessaire à ne pas manquer…
Réalisation, images, photos, interview et montage : Gérard Chargé (Ciné Zooms – www.cine-zoom.com).

Commentaires fermés.